Les temps glorieux

C'est un jeu de rôle ou l'on peut incarner un personnage iréel(elfe,dragon,fée,lutin...) ou encore des personnage normaux: guerriers...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon histoire ( sans titre pour l'instant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Earwen
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : La ou le silence est seul maitre des lieux
Date d'inscription : 25/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Ella, Earwen
Objets en votre possesion: Rien

MessageSujet: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Dim 6 Mai - 14:57

Bon voici mon premier essais! Laissez vos commentaires:

Chapitre 1



-Non je ne sais rien, cria Elarmia au visage d’Eruel.

Ce dernier se retourna et devant les airs prétentieux de la jeune femme, il rétorqua;

-Jeune demoiselle, pourquoi vous entêter à vouloir me cacher la vérité alors que vous savez que cela ne vous sauveras pas cette fois. Votre père n’est plus, pour défendre votre intérêt.

Un sourire pâle flotta sur les lèvres d’Eruel. Ce dernier prenait un malin plaisir à voir Elarmia blêmir. Depuis plus d’une heure il essayait de faire avouer à cette jeune insouciante une vérité dont il était sur. Malgré la chaleur qui se dégagea de la cheminer il frissonna. Car la voie d’Elarmia changea soudainement et lui fit perdre son sourire mesquin;

-Je vous défends de parler ainsi de mon père!

-Veuillez…

-Non! Le coupa Elarmia.

Le visage du vieux chevalier passa du blanc au rouge. Eruel s’apprêta à gifler l’insolente qui osait lui parler sur ce ton quand soudain une porte derrière lui claqua. Une forme massive se tenait droite tel un piquet et dardait sur Eruel un regard hautain, presque cruel. Malgré sa petite taille et sa silhouette fragile on devinait une force de caractère sans égale.

-Mon cher Eruel, en voila des manières, dit-elle, je ne vous croyais pas aussi peu…élégant!

Le chevalier s’arrêta dans son mouvement et se retourna vivement. En voyant Dame Diliane il rougit de surprise mais se ravisa. Il n’était pas digne pour quelqu’un de son statut de se montrer si peu extraverti. Joignant pensé et fait il reprit son sang froid et dit sérieusement;

-Cette jeune fille ci présente a enfreint le règlement pourtant très strict, gente Dame, je ne fait que régner l’ordre et servir notre bon roi

La dame répugnée, se retourna et prenant un air faussement indignée elle se dirigea vers la sortit. Eruel comme tout noble chevalier ne pouvait laisser une personne aussi importante au sein du royaume lui en vouloir. Alors lançant un regard acérée à la jeune femme se dirigea avec précaution vers le couloir.
Elarmia ouvrit ses yeux, fit un clin d’œil discret à Diliane et se retourna prenant enfin le temps d’inspecter les lieux. La pièce était chaleureuse, les murs ornés de nombreuses tapisseries et des chandeliers pendaient ici et là. Pourtant Elarmia ne s’y sentait pas à son aise. Le manque d’espace rendait ce lieu hostile. La jeune femme soupira en chassant une mèche rebelle qui lui barrait le visage.


Ses cheveux aux reflets noir jet ressortait du décor. La jeune femme, silhouette élancé avait un regard bleu ciel et des pupilles ovale tel un félin. On ne savait pas d’où cette particularité venait car ses parents étaient morts lorsqu’elle n’avait encore que neuf ans. Des rumeurs disaient que c’étaient des espions tandis que d’autre pensait qu’il s’agissait de braves guerriers ou encore de voleur agiles.
Personne n’était sûr de rien puisque Elarmia ne parlait pas ou du moins ne relatait qu’infiniment ses souvenirs d’enfance. Non pas par ignorance mais par crainte.
La jeune femme commença à s’impatienter de voir Eruel marmonner ses sombres pensées et sans prévenir elle se leva d’un bond. D’une manière déconcertante elle se fendit dans l’ombre et disparue. Eruel ne la vit pas et continua sa joute verbale inutile avec Dame Diliane qui ne manquait pas une occasion de le provoquer.

Bien qu’Elarmia soit agile et ses mouvements subtils elle n’échappa pas au regard scrutateur De la Dame qui à son grand étonnement lui fit un clin d’œil discret. Léger déclic d’une paupière, tellement infime qu’Elarmia ne fut plus sûr de l’avoir vraiment vu.

La jeune femme se faufila par l’ouverture de la porte mais dès qu’elle fut sortit elle se dissimula dans un coin sombre du manoir d’Eruel. Elle avait beau s’en être sortit à merveille cela ne servirait à rien si elle se faisait repérer par un serviteur ou pire par un garde. Le couloir s’étendait au loin devant elle et aucune issue n’était en vue. Les fenêtres beaucoup trop haute et devant la porte au moins deux gardes l’attendaient. Pourtant elle ne perdit pas de temps et sans se détourner, sans hésiter, d’un mouvement brusque elle s’élança. Ses jambes fléchirent, ses dents se serrèrent, et elle courut.
Un instant.
Un instant elle prit peur.
Pourtant elle réussit, sa confiance lui donna de l’espoir, les gardes n’eurent pas le temps de réagir. La jeune femme venait de passer devant eux sans la moindre hésitation, elle avait franchie le seuil de la porte.
Penauds les gardent s’observèrent, leurs armures étaient lourdes, leurs gestes trop lents, ils ne rattraperaient pas l’impertinente qui venait de passer sous leur nez. Pourtant il ne pouvait la laisser fuir sans intervenir. Joignant gestes et paroles, ils se retournèrent brusquement et crièrent à tue tête;

-Seigneur Eruel, votre prisonnière s’est échappée, venez vite!

Le plus petit arrêta alors son compagnon d’arme;

-Ne devrions nous pas aller prévenir le noble chevalier par nous-mêmes, Il ne nous entendras pas d’ici.

-Oui…tu as raison déclara l’autre en faisant une moue dubitative.

Il n’en pouvait plus de toute cette chaleur et ses membres devinrent lourds. Traînant légèrement il suivit toutefois son camarade plus menue. Les deux gardes se figèrent devant le chevalier à l’allure si fier. Ils regardèrent droit devant attendant qu’Eruel prenne la parole. Ce dernier le fit;

-Oui?

Sa voie était tranchante. Les deux gardes remuaient et se lançaient des regards incertains, se demanda qui va être le premier à parler.

-La fille s’est enfui…finit par articuler Le plus petit.

-QUOI!?

-Heu….elle est passé et elle courait vite donc…on n’a pas eu le temps de la rattraper…et…

-Incompétent que vous êtes…je ne vous paye pas pour rêvasser, et compter les nuages!

Le visage D’Eruel prit une teinte rougeâtre. Son corps devint rigide mais c’est avec un effort surhumain qu’il réussit à se reprendre.

-Vous allez là retrouver sans tarder sinon je vous renvoie sur le champ est-ce bien clair?

-Oui monsieur, firent en cœur les deux gardes.

Il se retournèrent sans bruit et s’éclipsèrent, laissant Eruel seul, ruminant dans ses sombres pensées.

Voci le chapitre un au complet si vous aimez je posterais le deux^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-royaumes-du-nord.forumactif.com
Hadyil
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 219
Age : 23
Localisation : a Sarion
Date d'inscription : 28/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Hadyil Lenenn
Objets en votre possesion: une épée

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Lun 7 Mai - 8:36

Ah c'est bien.Bon on sait pas trop ou c'est ni dans quel epoque mais c'est bien et en plus il n'y a pas de fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-final-war.new-forum.netr
Earwen
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : La ou le silence est seul maitre des lieux
Date d'inscription : 25/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Ella, Earwen
Objets en votre possesion: Rien

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Lun 7 Mai - 13:14

Pour le lieu et l'époque je vais présicser plus au deuxieme chapitre.

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-royaumes-du-nord.forumactif.com
Earwen
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : La ou le silence est seul maitre des lieux
Date d'inscription : 25/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Ella, Earwen
Objets en votre possesion: Rien

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Mar 8 Mai - 16:16

Début du chapitre 2:

Elarmia courait encore sans repos <<qu’elle est grande cette maison>> Pensa-t-elle en regardant les murs si hauts et noirs.

La jeune femme s’engagea dans un couloir étroit, tourna à gauche, puis à droite et encore à droite pour enfin entrapercevoir la sortie. Elle s’y précipita et sortit. Elle était enfin libre.
Mais il ne fallait pas se réjouir trop vite, le manoir était juste derrière elle et elle n’en doutait pas une seconde, on était à sa poursuite. Des pas se firent entendre, des voix confuse et des marmonnements s’en suivirent.

Elarmia réagit instantanément; elle se jeta dans un buisson voisin. Les épines lui écorchèrent les bras et les jambes et elle dut se retenir de ne pas crier. Un souffle rauque lui parut résonner non loin.

Le temps passa, le manoir devint plein de bruit, et bientôt le vent vint se rajouter à l’angoisse qu’éprouvait la jeune femme. Elle ne pouvait se permettre de rentrer chez soi, le chevalier y était sûrement, mais elle ne pouvait pas non plus rester là. Bien fâcheuse situation pensa-t-elle avec amertume.
Si seulement elle n’avait pas écouté Martin! Elle sourit; non elle n’aurait rien put refuser à Martin, rien. C’était son ami, son seul ami. Ils se connaissaient depuis leur tendre enfance. Inséparables les deux jeunes gens aimait par-dessus tout se lancer des défis les mettant parfois dans des impasses, comme aujourd’hui.

Un défi
Un simple jeu.
Et voila qu’elle se retrouvait là, grelottant et claquant des dents.

-Pstttt!

Elarmia se retourna vivement ne manquant pas de s’entailler encore plus la jambe. Une silhouette voûtée cachée à moitié dans l’ombre la fixait. Prudente elle se tu.

-C’est moi, Martin, sort de la peureuse! Continua la voix, teinté de moquerie.

La jeune femme se détendit. Elle sortit sans faire de bruit et se dirigea vers le mur où se tenait Martin. Ce dernier sourit à pleine dent et la regarda. De même taille qu’Elarmia, Martin était toutefois beaucoup plus fort qu’elle. Pourtant Elarmia et lui était à égalité lorsqu’il s’affrontait. Elle n’utilisait pas seulement sa force mais aussi son esprit et son agilité. La ruse était à son avis meilleure que la force. Martin était un peu plus âgé qu’elle, à peine deux ans. Il avait les yeux bleu clair et ses cheveux noirs le rendaient mystérieux, sérieux pourtant il avait une toute autre personnalité. Souriant il ne manquait aucune occasion de faire rire Elarmia.

- Tu en as prit du temps.

-Chut! Martin, on va se faire repérer le réprimanda-t-elle

Martin se retourna et tendit l’oreille;

-Voyons tu sais bien qu’ils ont abandonné! Tu es dans ce buisson depuis environ une heure. Tu en as de la patiente.

- Une heure pour vrai?

-Oui.

-Et…toi tu m’épiais depuis tout ce temps, t’aurais pu venir m’aider répondit-elle en faisant mine d’être contrariée.

Martin rougit, mais se reprit prestement essayant de cacher sa gêne.

-Tu es bien blessée allez, viens, éloignons nous d’ici avons qu’on nous voit.

Il se dirigea vers la route principale et Elarmia le suivit en souriant. Martin avait été incapable de répondre à sa question, on le voyait dans ses yeux mais elle ne fit rien et le suivit en silence.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-royaumes-du-nord.forumactif.com
Hadyil
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 219
Age : 23
Localisation : a Sarion
Date d'inscription : 28/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Hadyil Lenenn
Objets en votre possesion: une épée

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Mer 9 Mai - 3:28

vivemnt la suite c'est trop bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-final-war.new-forum.netr
Earwen
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : La ou le silence est seul maitre des lieux
Date d'inscription : 25/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Ella, Earwen
Objets en votre possesion: Rien

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Ven 11 Mai - 8:51

Merci donc voici la suite...

Eruel fit plusieurs pas dans son immense demeure, se retourna et poussa un juron. La fille lui avait échappé et il ne le permettait pas. Ses joues étaient rouges, son souffle consécutif et énervant rendait la pièce froide et dépourvue de gaieté. Ses yeux froids tels de la glace reflétaient un profond pouvoir, aussi bien que son air majestueux. Cheveux coupés court et à la perfection, yeux bruns noir et une posture droite à son habitude.
Il se retourna.
Un messager du roi, d’après son costume se tenait sur le seuil de la porte, un regard dur et pourtant ses mains tremblaient.

-Oui? S’enquit le chevalier

- Monsieur il faut que je vous parle maintenant, j’ai été envoyé par notre bon roi vous prévenir que les troupes ennemis seront à vos portes dans les heures qui suivent. On essaye de les repousser mais le flot de ces créatures, prononça-t-il avec dégoût, son bien plus forte qu’on ne l’espérait.

Eruel s’immobilisa dévisagea le messager et répondit lentement.

-Vous parlez des el’rics?

-Oui…je le craint monsieur, mais sachez qu’il ne faut pas les prendre à la légère, leur capacité physique équivaut à celle de trois hommes réunis.

-Si c’est le cas, qu’elle est l’ampleur de cette armée? Dit Eruel de plus en plus soucieux

-Bien beaucoup, on ne saurait dire le nombre exact mais il est clair qu’ils ont au moins cinq milles el’rics. De plus j’ai entendu dire qu’ils avaient un nouveau chef…un qui n’est pas des leur, mais ce n’est qu’une rumeur.

Le chevalier congédia le messager, se retourna et s’assit. La pression relâcha un peu mais il resta tendu. Des rides de travails et de pression se reflétaient sur son visage. Il se mit à concevoir des plans de contre attaque. Le travail promettait d’être long mais il fallait faire vite. Sortant de sa chambre il se dirigea vers la salle de réception puis envoya un serviteur chercher ses soldat; il n’abandonnerait pas cette ville aux mains de l’ennemi.
Il oublia Elarmia.

***

Elarmia et Martin ne parlait pas. Le silence s’était installé entre les deux jeunes gens qui fixait le sol sans constance tout en marchant tranquillement. Martin soudainement se retourna. Ses yeux changèrent brusquement et la frayeur vint y prendre place. Elarmia s’arrêta à son tour. Son visage devint pâle.

Devant eux, dans la colline, des millions de lumières brillaient…non pas des lumières, des torches! Une armée épouvantable avançait, indestructible.
Elarmia laissa échapper un cri.
L’armée ennemie s’approchait, immense, imposante. Les deux amis se regardèrent puis d’un accord commun coururent vers le château, donnant l’alarme.

L’ennemi était inattendu, les villageois crièrent, se bousculèrent…ce devint un immense chaos. Un effroi sans pareil envahis les paysans qui s’agitaient. Les enfants pleuraient leurs mères; impuissantes. La vague d’el’rics détruisit les tours de défense et entrèrent vite dans la ville semant la panique et tuant sans merci. Les gens essayaient de les repousser; aucun effet toujours plus encore et encore. Les armes étaient impuissantes contre eu, ne leur laissant qu’une égratignure, mais pourtant les hommes ne reculaient pas car ils savaient. Ils savaient qu’une fuite leur serait fatale et s’enfuir n’aiderait à rien. Bientôt le feu prit, les maisons brûlaient. Les cris devinrent lamentation; les soldats du chevalier manquaient à l’appel.

Elarmia elle courait toujours, elle se sentait soudainement impuissante face à cette horde de créatures immondes. Leurs armes était fait de matériaux inconnu, leur armure brillait aveuglait presque les rendant puissant et leur visage n’était qu’un rictus de colère.
Elarmia détourna le regard.
A quoi bon regarder, cella ne faisait que la décourager. Elle voulait partir elle ne voulait plus voir cette souffrance, elle ne voulait plus entendre ces cris ses yeux s’embrouillèrent et une larme coula. La jeune femme ne s’arrêta pas elle voulait survivre et la présence rassurante de Martin à ses côtés l’aidait.
Enfin les soldats arrivèrent mais serait-ce suffisant? La horde de el’rics ne recula pourtant pas. Aucune hésitation, comment était-ce possible?
Bientôt les gardes et les el’rics se percutèrent. Leurs cris de guerres résonnaient dans toute la plaine et les plaintes de ceux qui tombaient devenaient imposantes, suppliantes! Les épées se heurtèrent à l’acier des cornes. Les fracas retentirent au loin. La colline resta silencieuse, les plaines étaient seules spectatrices de se massacre. Pourtant les el’rics qu’on croyait inépuisable se retirèrent, pas par lâcheté mais bien car ils combattaient non pas pour le pouvoir; mais pour le plaisir!

Elarmia et Martins s’étaient cachés dans un coin sombres et dès qu’il ne resta plus aucun danger ils sortirent. Leur regard était vague leur corps mous. Cet événement les dépassait. Les deux amis virent malgré l’obscurité, les blessés, les maisons calcinées ou encore les cadavres. A cette vue Elarmia dût détourner le regard. Autour des deux jeunes gens les plaines avoisinantes leur semblèrent plus froides. La forêt sur le flanc gauche du village n’était qu’une tache sombre à l’horizon et jamais la nuit n’apparut aussi menaçante à Elarmia. Le vent s’amplifia, le feu s’éteignit enfin, et la pluie tomba. Un malaise planait sur la ville, suffocant. Bientôt des troupes amis arrivèrent mais à quoi bon? La surprise se lisait clairement dans le visage des nouveaux arrivant.
Une attaque.
Rapide et pourtant mortelle.
Tel une lame aiguisée cet affront marqua le village entier. Le peu de survivants pleuraient les êtres qui leur avaient été enlevés. Les enfants marchaient sans but à travers les débris de ce qui fut leurs maisons; les hommes aidaient…

Martin se releva. Une expression indéchiffrable hantait son visage. Était-ce de la peur? Elarmia n’aurait su le dire.

-Viens, rentrons. lui dit-il, en la tirant par le bras.

La jeune femme ne réagit pas. Ses yeux brillaient, elle vacilla, ses jambes tremblaient. Il perçu son malaise et la retient avant qu’elle ne tombe.

-Allez, viens il ne faut pas rester ici, je sais que c’est dur je sais ce que c’est de se sentir impuissant, ce qu’est le fait de ne pouvoir que regarder, tel un pantin mais je dois aller retrouver ma famille, elle a besoin de moi. Elarmia, tu comprends? Mais…je ne t’abandonnerai pas. Jamais tu m’entends.

Sa voie avait était douce et pourtant déterminée. Elarmia releva les yeux vers lui.

-Allons-y.

Il ne répondit pas. À quoi bon? Les mots ne serviraient à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-royaumes-du-nord.forumactif.com
vinal
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 256
Age : 24
Localisation : là ou il ya les songes qui usent les pensées
Date d'inscription : 15/02/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: vinal stormy
Objets en votre possesion: un bâton de mage et une épée

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Ven 11 Mai - 14:01

Moi j'aime tout .J'aime la stucture de l'histoire vivement la suite
( une petite question c'est pour quand le livre ?) lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earwen
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 490
Age : 23
Localisation : La ou le silence est seul maitre des lieux
Date d'inscription : 25/01/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: Ella, Earwen
Objets en votre possesion: Rien

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Ven 11 Mai - 14:16

XD Merci!

Je contais faire publié mon histoire mais faut en premier que je la finisse!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-royaumes-du-nord.forumactif.com
vinal
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 256
Age : 24
Localisation : là ou il ya les songes qui usent les pensées
Date d'inscription : 15/02/2007

Feuille de personnage
Nom, prénom: vinal stormy
Objets en votre possesion: un bâton de mage et une épée

MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   Sam 12 Mai - 17:29

ah ok quand le livre paraitra en guadeloupe je serai le premier a l'acheter compte sur moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon histoire ( sans titre pour l'instant)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon histoire ( sans titre pour l'instant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiction de Nust : Sans titre pour l'instant je cherche
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» Je n'ai pas trouvé de titre pour ce premier topic . . .
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les temps glorieux :: Autres*** :: fanfiction et dessins!-
Sauter vers: